Éducation au Tchad

0 Comments

Au Tchad, dans les zones rurales très reculées des centres urbains, les services et agents de l’État pour l’éducation publique sont presque inexistants. Donc ce sont les parents de ces localités qui s’organisent pour créer des écoles et les faire fonctionner pour donner un enseignement primaire à leurs enfants. Ils construisent des abris servant de salles classe de fortune. Les trois ou quatre parents d’un village qui savent à peine lire et écrire en français assument le service bénévole d’instituteurs des enfants. Dans certains villages il n’y a pas des personnes qui ont une instruction pour apprendre aux enfants à lire et écrire en français. Les enfants de ces villages sans instituteurs sont obligés de parcourir cinq à dix kilomètres à pieds par jour pour recevoir une instruction dans les villages voisins.

Face à ces réalités rurales où il y a un manque des infrastructures scolaires et de personnel éducatif formé, nos actions éducatrices en faveur des populations défavorisés visent à réaliser deux objectifs :

  1. Offrir une éducation publique de qualité plus proche des lieux de résidence des enfants pauvres ;
  2. Proposer une éducation avec des approches pédagogiques innovantes qui permettent aux enfants de développer un esprit critique et d’acquérir des compétences qui répondent aux défis de développement de leurs réalités locales. 

Pour le premier objectif, nous conseillons les parents de chaque village à renforcer leur organisation pour la construction des salles de classe de fortune, nous leur apportons des aides financières à entreprendre des activités génératrices de revenus pour valoriser les instituteurs bénévoles, nous leur donnons des manuels scolaires usés que nous collectons à partir des centres urbains du pays.

Le second objectif de nos actions dans le secteur éducatif consiste dans la formation et les suivis pédagogiques des personnes des villages qui assurent le travail d’instituteur. Avant de réaliser ce travail de formation, il nous faut identifier dans le village où se trouve l’école ou dans le village voisin une personne qui a un niveau moyen d’instruction du cycle secondaire. Nous donnons en premier temps des formations permettant à ces personnes sélectionnées à améliorer leur niveau d’instruction. Une formation qu’elles font en même temps qu’elles accompagnent à leur tour des enfants à apprendre à lire et à compter. Et dans un second temps, nous proposons aux instituteurs bénévoles des sessions de formations portant sur quelques approches pédagogiques et méthodes didactiques pour leur permettre d’améliorer leurs pratiques d’instruction des enfants.

Le travail d’accompagnement des parents et de formation pédagogique des instituteurs bénévoles est un travail de fourmi que nous faisons au niveau local de 20 villages. Mais ce travail permet aux enfants de ces localités d’avoir accès à un centre d’instruction plus proche de leurs résidences familiales et d’améliorer leur niveau d’instruction.

Categories: Ce que nous faisons!