MISE EN PLACE DE L’ECOLE MATERNELLE COMMUNAUTAIRE

Au Tchad, il n’existe pas encore des écoles maternelles publiques accessibles à tous les enfants.

En revanche, il existe des écoles maternelles privées dans les grandes villes dont seuls les parents aux revenus moyens inscrivent leurs enfants dans le cycle maternel.

Ce manque de structures discrimine les enfants issus des familles pauvres. Ils ne peuvent pas commencer leur éducation par l’école maternelle.

Vue d’une école maternelle

La mise en place d’écoles maternelles dans les villages permettra aux enfants d’acquérir, dès la petite enfance, des bases solides.

On peut contribuer à donner une chance aux enfants issus des familles pauvres.

Ils auront accès à l’école maternelle, en attendant que l’État tchadien mette en place un système éducatif approprié et pour tous les enfants tchadiens.

Certaines expériences prouvent que la plupart des enfants originaires de familles pauvres et analphabètes, sans accès à une éducation de la petite enfance, finissent par abandonner l’enseignement primaire commencé à un âge tardif.

Les écoles maternelles communautaires seront des lieux préparatoires à la culture d’apprentissage scolaire pour les enfants de familles pauvres et analphabètes.

Ainsi, quand ces enfants seront inscrits à l’école primaire, ils pourront être disposés à apprendre et à aimer le climat de l’école pour ne pas déserter l’instruction à jeune âge.