NOTRE MISSION

La mission principale de LAPIA demeure l’éducation des enfants et la formation professionnelle des populations locales les plus défavorisées. Les impacts négatifs de la pauvreté sur les problèmes de l’éducation des enfants nous obligent à nous investir aussi avec leurs parents dans les projets de développement local.

Nous travaillons selon la situation spécifique de chaque village pour accompagner les parents à résoudre certains problèmes sociaux afin de créer des conditions sociales décentes l’apprentissage des enfants et la formation des jeunes. Ainsi, nos activités de développement local (santé, agroécologie, micro-crédit social, accès à l’eau et électricité) sont des approches transversales qui nous permettent de créer des conditions sociales minimales afin que les enfants puissent être en état d’apprendre

Nous proposons une éducation intégrale aux populations locales défavorisées. Car en plus d’éduquer les enfants dans les compétences scolaires (lecture, calcul et sport), dans le savoir vivre-ensemble et le savoir-faire (les pratiques agricoles), nous éduquons aussi leurs parents. Les activités des projets de développement local constituent des moyens pédagogiques pour nos animateurs sociaux d’accompagner les parents des élèves à s’organiser et porter à terme un projet. Grâce à leur participation à un projet réalisé, les parents acquièrent des compétences d’organisation sociale, des techniques dans certains domaines et surtout la confiance en eux qu’ils peuvent agir ensemble pour sortir de la pauvreté.

Lapia est un mouvement d’éducation populaire et de transformation sociale qui accompagne respectueusement les groupes sociaux à sortir de l’ignorance pour se développer par eux-mêmes, car la finalité éducative de notre mouvement est d’aider les gens à se réveiller, être conscient, penser à partir de leurs réalités, s’organiser en groupe et à solutionner les problèmes de leurs communautés.

Les pauvres des sociétés humaines sont des personnes en situation de manque de services de base, mais ils ne sont pas des pauvres en humanité et en intelligence. C’est ainsi que nous partageons la conviction que tout pauvre est capable de se développer et développer sa société s’il reçoit des appuis nécessaires.